AllttA – Atterrissage réussi

 

Après près de 20 ans de carrière et différents projets en tout genre, 20syl est de nouveau sur les routes avec son nouveau projet AllttA. L’album est prévu pour cet automne mais les sons tombent au compte goutte sur Soundcloud depuis déjà quelques semaines. Le résultat est fort appréciable et nous laisse impatient de découvrir la suite !

13942224_10210357481953216_984457218_n
Page Facebook d’AllttA

20Syl est un touche-à-tout : graphiste diplômé de l’école Nationale des Beaux-Arts de Nantes, beatmaker et DJ au sein du groupe C2C sacré quatre fois champions du monde du DMC (Disco Mix Club – une organisation internationale de DJ), producteur (OnAndOn Records) et rappeur, sa carrière débute en 1995. Il n’est encore que lycéen lorsqu’il enregistre la première mixtape de ce qui deviendra Hocus Pocus avec son ami Cambia. Deux années plus tard, ils s’associent avec DJ Greem, mêlent des éléments hip hop, jazz, funk, soul et sortent leur premier album autoproduit : c’est le début d’Hocus Pocus. Les projets et les albums, de mieux en mieux produits, s’enchaînent et leur carrière décolle. L’une des nombreuses collaboration d’Hocus Pocus se fait avec The Procussions, un groupe de hip hop originaire du Colorado au sein duquel rappe Mr J. Medeiros. Le fruit de leur association se retrouve notamment sur les morceaux Vocab et Hip hop. C’est presque 10 ans plus tard, et 6 ans après la sortie du dernier album d’Hocus Pocus que les deux hommes se retrouvent, en tête à tête cette fois ci et mettent leur talent au profit d’AllttA.

AllttA c’est donc Sylvain Richard AKA 20Syl aux platines et Jason Medeiros alias Mr J. Medeiros au mic.

20Syl nous tease déjà depuis l’année dernière sur ses réseaux sociaux mais le premier morceau du groupe est tombé il y a un peu plus d’un mois sur Soundcloud et répond au nom de « Connery ». Comme une marque de fabrique, 20syl met son stock de voix samplées à contribution pour les assembler en une intro dynamique. Pour ceux pour qui Mr J. Medeiros n’était encore qu’un illustre inconnu, les présentations sont faites à travers son débit rapide et tranchant et ses textes impeccablement écrits. Une voix espiègle et un rap un tantinet insolent qui rappellerait presque les débuts de Marshall Mathers. Sur un beat entraînant accompagné de subtiles notes de piano le morceau évolue vers un break évoquant quelque peu les envolées planantes de Kendrick Lamar sur To Pimp a Butterfly, sorti en Mars 2015 .

« That Good Ship » et « The Woods » ne dérogent pas à la règle, le travail est efficace et rien ne semble laissé au hasard dans la construction des morceaux. La grosse vague trap sur laquelle surfent la bonne majorité des artistes rap et hip-hop ces derniers temps est laissée de côté. Il n’a d’ailleurs jamais été question d’exploiter une quelconque tendance pour 20Syl et Medeiros, que ce soit à leurs débuts mais encore moins maintenant. Forts de leur longue expérience respective dans le milieu, ils ont su se forger leur propre univers et son. Les deux acolytes nous servent un hip-hop de qualité dans lequel chacun des deux membres semble exprimer pleinement ses idées.

13900944_10210357487433353_2088886201_n
Deux passionnés – thebackpackerz.com

Quant à Mr J. Medeiros, pas question de parler de banalités quand on en a dans l’crâne ! Dénoncer l’absurdité de l’industrie musicale semble facile et cliché mais pourquoi s’en priver quand c’est bien fait et légitime ? Accusant le milieu d’être comme un « High-school movie» où chacun est un personnage avec un rôle à remplir : le nerd, le mec cool, le sportif… etc. Dénonçant également la volonté de faire d’une personne, une marque et un produit à vendre. Quand Jason Medeiros use de sa plume ce n’est pas seulement pour dénoncer l’industrie de la musique, le racisme ou bien les énormités que nous servent les médias. Il sait également se lancer dans une dystopie, usant de références à Orwell (bien évidemment), dans laquelle le seul endroit où son personnage trouve la paix et peut pleinement exister est la forêt.

Les influences électroniques de 20Syl parlent pour lui dans « Touch Down Pt. I » et « Paradise Lost », le dernier morceau posté sur Soundcloud cette semaine. La voix, plus chantée que rappée sur les deux morceaux, est admirablement juste et le résultat est très bon. Deux personnalités parfaitement affirmées dans des morceaux qui semblent, à la première écoute, quelque peu différent des autres d’AllttA. Mais ce que j’oserais appeler « l’électro sauce 20syl » habilement mixée à ses sonorités hip-hop habituelles et autres influences, donne naissance à ces bijoux sonores !

Leur tournée des festivals de cet été vient de se terminer après entre autres Paris, Marseille, les Solidays, Calvi on The Rocks ou le Dour Festival et l’album sort donc en septembre. Il y a en attendant, de quoi se mettre sous la dent et c’est, à nouveau, du très lourd !

Personnellement, étant une grande fan d’Hocus Pocus depuis l’album Place 54, je me réjouis à chaque nouveau projet de Monsieur 20Syl et celui là n’est que réussite et pure joie pour les esgourdes.