J’ai discuté du retour du Roi avec un monarchiste

Lorsque récemment j’ai rencontré un monarchiste (appelons-le « Bob »), j’ai repensé à mon enfance.
Petit, j’étais fasciné par l’Histoire de France. Je la trouvais à la fois tragique et comique, pathétique et glorieuse. Je pouvais citer par cœur la chronologie des Rois de France (coucou Lothaire Ier) et j’adorais les anecdotes trop FUN sur ces illustres personnages: Henri III assassiné sur les chiottes, Charles IV « le fou » qui fuit les flammes dans les jupes de sa tante et François II mourant d’une infection à l’oreille (ça c’est pas fun mais  j’avais beaucoup d’otites à l’époque…).
En grandissant, l’histoire des Rois de France m’est apparu comme boursouflée et j’ai découvert la notion de « roman national » selon la formule de l’historien Pierre Nora.
Petit à petit, mon intérêt pour cette période a décru. Pourtant, en rencontrant Bob, j’avais envie de lui poser des questions car j’aurais pu être comme lui.

Bob est monarchiste. Pour autant , il ne ressemble pas aux monarchistes crâne rasés/pecs gonflés qu’on à l’habitude de voir et il n’a pas non plus la chevelure de Stéphane Bern. Etudiant en cinéma, Bob serait davantage une sorte de Jean-Pierre Léaud, le côté intello parisien en moins. J’ai discuté du retour du Roi avec lui.

 

La Giclée: Tu trouves pas qu’il a une tête de consanguin Louis XX ?

Bob: Vous êtes drôle. Les bolcheviks révolutionnaires comme vous, on en a tué pour moins que ça, vous savez ?

louis_xx
Le Prétendant au trône: Louis XX

LG: Comment devient-on monarchiste ?

Bob: On m’avait posé la même question un jour lors d’un repas avec d’autres royalistes. Pour certains du milieu, c’était inné, car ils font partie de la noblesse ou de l’aristocratie. Pour les gens dans mon cas, nés gueux ou prolétaires, c’est une autre vision, une réflexion qui nous a mené vers la monarchie. C’est d’abord en prenant du recul sur la République dans laquelle nous baignons, que je respecte malgré mes convictions, et en considérant tous les systèmes politiques : l’Empire, la République, le Royaume, etc. C’est d’ailleurs le cas de nombreux historiens. Pour moi, comme pour d’autres, ce qui a dans l’Histoire de France le plus d’expérience est le Royaume : 2000 ans de royaume de France, ça ne peut pas s’oublier. Il y a eu de bons et de mauvais rois, j’en suis conscient, mais ils ont œuvré pour le Bien d’une Patrie, et non pour le Bien d’un parti comme c’est le cas actuellement. Pour en revenir à la question, je pense qu’on devient royaliste en aimant l’Histoire de France, mais aussi – entre beaucoup d’autres raisons – en regardant les autres monarchies d’Europe : le Danemark, la Norvège, la Belgique, parmi les 10 autres d’Europe. Les monarchies scandinaves montrent avec panache que monarchie rime souvent avec grandeur et réussite (regardez le début du règne de Sa Majesté Le Roy Louis XIV).

LG: Il y a aujourd’hui deux prétendants au trône de France Louis de Bourbon et Henri d’Orléans, lequel tu soutiens et pourquoi ?

Bob: Contrairement à beaucoup de royalistes, je ne préfère pas un prétendant ou l’autre, je n’aime pas cette scission qui me fait penser à l’erreur de la République, le partisme. Ils incarnent tous deux un espoir, le retour de la monarchie, rénovée, moderne et dynamique. Je ne suis toutefois pas un grand amateur d’Henri d’Orléans, Henri VII pour les intimes, mais plutôt de son fils, le Prince Jean de France, qui a un très beau parcours. J’ai étudié les deux prétendants (Jean de France n’est toutefois pas prétendant pour le moment, ce sera à la mort de son père), les deux ont un profil assez admirables, plusieurs fois diplômés, œuvrant pour le patrimoine français, etc. Je me décris légitimiste – pour le retour de la Famille de Bourbon – car ils ont une expérience de la France assez considérables, sur plusieurs siècles, alors que la famille d’Orléans n’a eu que très peu de temps à la tête de notre pays, même si j’avoue que Louis-Philippe a fait beaucoup en ce qui concerne l’essor de l’industrie en France. Concernant Louis de Bourbon, dit Louis XX, j’aime ce qu’il incarne, un espoir qu’il essaie de faire vivre, même s’il habite en Espagne (Madrid, car la Famille de Bourbon est installée là-bas depuis longtemps), en se rendant très souvent dans notre pays, dans les villes, pour les cérémonies d’hommage aux Rois de France, en toute humilité. Comme il le dit dans une interview qu’il a tenu : « Je suis disponible pour les Français. Je suis à leur disposition ». Ce qu’on pourrait lui reprocher, en effet, c’est de ne pas être français, et par là de ne pas parler forcément très bien français. Mais tant qu’on a les idées, qu’importe la langue, pourvu qu’on est l’ivresse ! De son côté, Jean de France (plus que son père) peut être intéressant car il vit en France et se dédie depuis plusieurs années au Patrimoine Français, à l’environnement et à la culture qui constituent ses passions. Il peut, lui aussi, faire un bon Roi.

LG: Parmi tous les rois de France, lequel préfères-tu ?

Bob: J’admire beaucoup Louis XIV, malgré la fin de son règne. Même si à l’école on n’étudie que sa tyrannie, son début de règne a été magnifique : début de la construction du château de Versailles, instauration de l’Académie de la danse maintenant connu dans toute la Terre, promulgation du théâtre avec l’arrivée de Molière et de la troupe du Roi, de la musique avec Lully (par exemple)… Même si cela peut être discuté à bien des égards, le château de Versailles montre bien la grandeur que Louis XIV a porté sur la France. Il a beaucoup de défauts, certes, les guerres, l’esclavagisme, mais on ne peut pas lui enlever son idée d’une France grande et puissante. J’aime aussi Louis XVIII, un bon Roi, qui a attendu pas mal d’années avant que le peuple l’appelle au trône de France. Il était très à l’écoute du peuple, il a compris que l’époque avait changé et  il a adapté son règne en circonstances. Ce que n’a pas compris Charles IX.

LG: Le Président est légitime grâce au suffrage universel direct. C’est le peuple qui le rend souverain. Comment le Roi est-il légitime dans un système monarchique ?

Bob: Tout d’abord, j’aimerais vous dire qu’en tant que partisan du légitimisme, je suis l’idée que le Roi est légitime par sa descendance, ici au niveau des Bourbons, et depuis le baptême de Clovis. Il est légitime car il n’est pas candidat à une élection, mais « successeur disponible pour son Peuple ». Ensuite, pourquoi serait-il plus légitime qu’un autre ? Globalement, sans faire de différence entre les familles royales, le Roi au Moyen-Age était légitime par ses actes de bravoure, ses combats épiques, regardons Louis IX (Saint Louis). Aujourd’hui, certes, nous ne sommes plus au Moyen-Age, et nous avons évolué à certains égards, mais cette légitimité a certainement évolué, le Roi pourrait être légitime s’il accomplissait un acte de Foi, ou symboliquement s’il se sacrait à Reims. Mais c’est un autre débat. Si l’on parle du royalisme plus « orléaniste », la légitimité est d’avantage due à l’appartenance à la noblesse, ce qui est aujourd’hui est un argument quasiment irrecevable, j’en conviens. La plus grande légitimité, selon moi, dans n’importe quelle régime politique, reste l’amour de son pays, une attache patrimoniale et des actes forts autour de la sauvegarde de la souveraineté et de la richesse d’un pays. Il est possible que si nous étions dans une monarchie, il y ait des moments où le Roi ne serait plus légitime par ses actes, son inaction, cela est déjà arrivé dans l’histoire, et sur ce point cela dépend de la situation et du Peuple.

Aujourd’hui encore, être Roi ou Prince requiert de faire partie de la noblesse ou de l’aristocratie, car c’est un titre de noblesse que d’être Roi. Veuillez m’excuser mais vous n’êtes qu’un prolétaire communiste, vous ne pourrez être Roi.

84693680
Le Roi des Cons
LG: Parmi les groupes monarchistes les plus virulents, on trouve l’Action Française. Tout du long du XXème siècle celle-ci s’est revendiquée anti-dreyfusarde, antisémite , xénophobe et tout le reste du package. Tu traînes avec ces gars-là ?
Bob: Je n’aime pas l’apport de Maurras dans le royalisme traditionnel. C’est-à-dire le fait que le royalisme devienne un parti et non un courant d’idées, la monarchie étant réduite ainsi à un parti politique et non à un système politique. Les membres de l’Action Française sont d’ailleurs souvent orientés à l’extrême-droite alors que la monarchie est un système arbitral. Certes l’Action française propage l’idée du système monarchique mais pas dans cette idée d’une monarchie neutre. Cette position à l’extrême droite pose d’ailleurs problème lorsqu’il s’agit de propager l’alternative royaliste. Et c’est dommage. Il y a cependant d’autres groupes en dehors de l’Action française, tel que Action royaliste, plus proche de mes convictions, ou des célébrités monarchistes tel que Thierry Ardisson et son superbe livre « Louis XX ». Il y est d’ailleurs écrit que le Roi ne doit pas se faire influencer par les royalistes, car certains peuvent l’orienter très vite à l’extrême droite.

LG: Tu regrettes ‘anti-sémitisme et la xénophobie des courants monarchistes les plus visibles ?

Bob: Oui.

12742043_1880033858808804_7339414823963293311_n
King Eric


LG: Tu votes aux élections ?

Bob: Oui, car je suis avant tout un citoyen. Et que même si je ne suis pas républicain je vis dans une République. Je m’adapte, il faut bien s’adapter. Ne pas voter dans un système républicain, c’est comme ne rien faire, continuer dans la fatalité en se plaignant de la politique. Alors qu’on peut voter pour un parti proche de nos idées.
Je voterai blanc le jour où il sera pris en compte.

D’ailleurs, le blanc est la couleur royale…

FRANCE-POLITICS-PARTY-FN
Le Roi de la chandeleur (Bing).


LG: Si le roi de France tient son pouvoir du lien qu’il entretient en théorie avec Dieu, cela veut dire que celui-ci est forcément chrétien. Or, comment et pourquoi un roi pourrait-il représenter la nation dans son ensemble si celui-ci se revendique et appartient à une minorité ?

Bob: Cette question concerne surtout la monarchie de droit divin, la monarchie absolue. Ce système de monarchie absolue ne trouverait aujourd’hui que très peu de sens, car les choses ont changé. Il faut une monarchie moderne, dynamique comme dans les pays du Nord. Je pencherais davantage sur une monarchie constitutionnelle. la monarchie absolue est d’une autre époque, je pense qu’elle s’adaptait beaucoup plus à une société catholique comme l’était la France à l’époque.

LG: On peut donc imaginer en fiction un roi de France juif, musulman, athée ou même une reine ?

Bob: Je ne suis pas la voix de la Raison ni de la Vérité, donc je n’en sais rien, mais ce serait cohérent avec ce que j’ai dit. Après, si on suit l’histoire des Rois de France, ça ne serait pas cohérent, car historiquement le Roi est chrétien. Et les descendants sont chrétiens. Et l’Eglise est assez proche de la monarchie, même aujourd’hui. Dans une fiction très lointaine, on peut imaginer une Reine, si vous voulez, ce qui couperait avec la loi salique des Bourbons. On a eu des reines en France, mais provisoirement et elles s’appelaient des « régentes ».

LG: Et sinon tu sais comment il est mort François II ?
Bob: D’un seul coup.