Quelle-fac-a-le-café-le-moins-cher.com

Vous ne pouvez pas vous passer de café ou autres douceurs sucrées. Mais vous êtes-vous déjà demandé si les prix étaient les mêmes partout ?
Pour vous lecteurs, la Giclée s’est infiltrée dans trois facultés lyonnaises, Lyon 2, Lyon 3 et l’ENS,
pour une enquête exclusive digne de Bernard de la Villardière sur les prix que proposent les distributeurs automatiques de café et autres snacks.

Les distributeurs de café, c’est un peu « the place to be » de l’université, le rendez-vous incontournable du début et de la fin des cours où l’on retrouve les étudiants mal réveillés et les profs blasés. Chaque cerveau en manque de caféine, de théine ou de sucre au chocolat, chaque estomac criant famine peut trouver son bonheur dans ces petites merveilles d’automates. Et le meilleur dans tout cela, c’est qu’on ne fait pas trop mal à son portefeuille puisqu’on peut se procurer ces délicieux breuvages pour moins d’un euro.

Ayant fait ma licence à Lyon 2, je ne me suis jamais posée la question du prix du café dans les autres campus lyonnais. Je continue mes études à Lyon 2, mais mes cours ont été mutualisés avec Lyon 3 et l’ENS. Et le changement qui m’a le plus frappé, après la découverte de nouveaux campus et de nouvelles têtes fatiguées, c’est la différence de prix du café. Et si vous venez comme moi, de Lyon 2, où le café coûte ‘‘seulement’’ 0.50€ , vous serez surpris qu’il existe un écart.
Avant de se demander pourquoi il y a des différences en fonction des campus lyonnais, il est nécessaire d’établir une liste des prix en fonction des différents établissements. Cette liste concerne donc le campus Descartes de l’ENS, le bâtiment Chevreul de Lyon 3 et le bâtiment Filtre du campus de Bron, et est non-exhaustive – seuls les produits pouvant être comparés sont pris comme exemple. 

Le café

De manière générale, tout dépend de vos préférences en matière de café, selon que vous le préférez en grains, soluble ou amélioré avec des notes lactées ou aromatisées.
Pour Lyon 2, tous les cafés sont au même prix, qu’ils soient courts ou longs, aromatisés ou non. On notera certaines différences de remplissage selon les différentes machines à café (la machine au rez-de-chaussée du bâtiment Bélénos n’a, selon moi, pas un remplissage « optimal » pour rester poli).
Le café en grain, aromatisé et arrangé (cappucino, macchiato, décafféiné etc.) de l’ENS est à 0.40€, 0.35€ pour le soluble.
À Lyon 3, on remarquera qu’il y a déjà une différence de 10 cts entre le café en grains et le café soluble, mais qu’il reste néanmoins moins cher que celui de Lyon 2 et presque équivalent à ceux proposés à l’ENS.

Pour le reste des boissons, le thé est au même prix à Lyon 2 et l’ENS (0.40€), et le chocolat est moins cher à Lyon 3 (0.35€) et l’ENS (0.35€ ou 0.40€ pour la version plus cacaotée ou plus lactée), contre 0.50€ à Lyon 2.

Pour y voir plus clair, le petit graphique est cadeau!

Capture d’écran 2017-10-09 à 10.47.44.png
* cafés longs et courts confondus

Les snacks

On ne va pas se mentir, à chaque heure de la journée, les snacks nous font envie : que ce soit par pure gourmandise ou pour satisfaire un estomac tyrannisé par l’enchaînement des cours sur le temps de midi. Mais là aussi, on ne fait pas tous face aux mêmes prix devant les distributeurs.

Capture d’écran 2017-10-09 à 10.48.01.png

Les fameuses madeleines cale-dalle ont des prix bien différents en fonction des facultés. Le même paquet de madeleines aux pépites de chocolat est à 0.80€ à l’ENS contre 1.05€ à Lyon 3 – notez que le petit veinard possédant une carte rechargée aura des madeleines à 1.02€. Lyon 2 reste un tout petit peu à part, puisqu’elle propose des madeleines marbrées – et non pas avec des pépites – à 0.90€.
C’est un peu triste d’ailleurs parce que les pépites sont meilleures #teampépites.

Les barres chocolatées sont toutes à 0.90€ à Lyon 2 (sauf les kinder bueno qui sont à 1.20€) et 0.80€ à l’ENS. Pour Lyon 3, ça se complique : les prix changent en fonction de la marque, mais aussi si tu paies en espèces ou avec ta carte étudiante. Tu peux donc devenir l’heureux propriétaire  d’une barre de Crunch pour 0.70€, d’un Twix pour 1€, d’un Balisto pour 1.15€ ou encore d’un Bounty pour 1.30€.

Parfois tu as juste envie de te désaltérer avec un bon truc frais, et une fois encore, les distributeurs sont là pour toi. Les distributeurs de Lyon 2 t’offriront des boissons à 0.90€ – sauf si tu as une conscience écologique et préfères donc du jus de pomme bio à 1.20€ – l’ENS te proposera une gamme similaire de boissons pour 0.80€, et à Lyon 3, il te faudra débourser 1.30€ ou 1.35€ en fonction des boissons.

22375578_10211756726747467_1994369820_o.jpg
Que de choix !

Mais alors, pourquoi existe-t-il une différence alors que ce sont globalement les mêmes produits ?

À Lyon 2, c’est le CROUS qui s’occupe des distributeurs automatiques. C’est lui qui s’occupe de fixer les prix au niveau national, même s’ils sont tout de même négociés avec la fac. C’est donc le CROUS et Lyon 2 qui ont décidé que 0.50€ serait le prix de tous les cafés en distributeurs.
Lyon 3 et l’ENS font appel à d’autres fournisseurs privés, tous les deux différents, dont les services téléphoniques n’ont pas su répondre à la question qu’on leur posait.
Mais même si l’on ne sait pas comment les fournisseurs fixent leurs prix, la réponse de la question posée sur la différence des prix  semble plus ou moins évidente : les trois facultés n’ont pas les mêmes fournisseurs, qui eux décident des prix de vente de leurs produits.

De manière générale, on retiendra que les prix de l’ENS restent globalement bas, et que Lyon 2 et Lyon 3 s’équilibrent à la même place en fonction des prix des snacks et des cafés. Sachez donc que l’ENS est le spot du café et des snacks pas chers – pensez-y lorsque vous voulez faire des sessions révisions. Ou alors que si vous marchez quelques mètres de plus lorsque vous êtes à Chevreul, vous pouvez avoir un café jusqu’à 15 centimes moins cher. Retenez cette astuce quand vous verrez le prix des cafés à la BU!