Décembre : le guide de La Meute

C’est le quatre du mois et pas n’importe lequel, le mois de décembre. Depuis quelques jours tu réalises que bientôt, c’est la fin du semestre, que tu vas peut-être devoir te presser pour finir tes devoirs à rendre et réviser tes partiels, mais surtout que Noël approche. Il est temps de réserver ton billet pour rentrer à la maison, de faire la liste des cadeaux que tu dois acheter, de te goinfrer de bons petits plats bien caloriques (et pour te faire plaisir, on te rappelle que la saison des raclettes continue même après les fêtes), de dépenser tes sous, de supporter ta pote chiante qui est bien trop à fond dans cette fête que tu trouves bien trop commerciale et de te préparer à devoir supporter une journée interminable avec ta famille. La Meute t’accompagne dans la préparation de cet interminable mois.

Pour te rappeler tout au long du mois que l’échéance approche, aucun moyen d’échapper à toute cette farandole de harcèlement moral sur le thème de Noël. On commence avec les téléfilms de Noël qui non seulement te rappellent que tu es seul mais qui en plus t’empêche de travailler ou de bouger tes fesses pour aller à la Part Dieu, bien trop bondée pour acheter tes cadeaux. La Part Dieu, comme tout autre lieu d’ailleurs, t’arrache la rétine avec ses boules de Noël et autres guirlandes lumineuses mais que tu ne pourras pas fuir…. Il y a moins de monde à Confluence, mais aussi moins de magasins et avec des prix beaucoup plus élevés. Entre ces téléfilms de Noël, tu pourras admirer tout au long de la journée les pubs dédiées aux fêtes, même si tout le monde regrette la sainte époque des rennes de Canal + qui t’offraient un abonnement à quinze euros par mois seulement. Si tu décides de faire tes achats sur internet, tu éviteras peut-être le monde, le décor éclatant et la musique entêtante des centres commerciaux, en revanche impossible d’éviter ton amie qui, dès le 1er décembre, portera ses pulls de Noël bien laids et chantera à tue-tête All I Want For Christmas Is You et autres Last Chritsmas. Tu auras aussi le plaisir de devoir survivre au 8 décembre, que tu sois lyonnais de souche ou de cœur. Alors oui c’est joli, mais tes colocs et toi recevez la visite de toutes les personnes intéressées par un logement gratuit et la ville est complètement en surpopulation.

giphy (1)
Les danses, chants et pulls de noël sont de retours.

 

Et parlons-en, de ces cadeaux de Noël. Tu arrives à un âge où tu ne peux plus seulement reposer sur tes parents et où la liste devient plus longue d’année en année. Et même si tu t’es toi-même offert ton calendrier de l’avent Kinder ultra cher, chaque case vide te rappelle que même ton compte Amazon Premium ne t’empêchera pas d’être en retard pour acheter tes présents. Non seulement on te fera parvenir la liste complète des envies de ton petit cousin de 7 ans et tu passeras quarante–trois minutes à trouver une écharpe pour ta maman, mais il faudra aussi trouver des idées pour le Père Noël secret entre potes, ou si tu n’es vraiment pas chanceux, entre collègues. Si tu n’as pas d’amis tant mieux pour toi, même si ça doit être encore plus pénible de voir tous ces gens faisant semblant de s’aimer une fois par an (la Saint Valentin ça compte pas, y a du sexe au bout du chemin). Il faut non seulement trouver la bonne idée, mais en avoir une pas chère et accessible.

La Meute ne te laissera jamais tomber et voici quelques astuces rien que pour toi. Tes amis sont dans la même situation que toi. Vous allez tous être super occupés avant les fêtes et en dèche de thunes. Alors vous faites un pacte et vous vous offrez les cadeaux fin janvier, quand les caisses auront été renflouées par le chèque de tata Simone, mais aussi et surtout, quand c’est le début des soldes. On continue avec un rappel très important, c’est l’intention qui compte. Cordeliers ne rime pas seulement avec Printemps mais aussi avec Maxi Bazar et Tati. Alors oui, sur le papier c’est pas très chic, mais tu trouveras sans aucune hésitation un objet bizarre qui correspondra à un membre (bizarre) de ta famille. Dans le même genre mais avec des trucs plutôt sympas et d’actualité, il y a Primark. Sauf que cette chaine irlandaise peut être un cadeau empoisonné, alors on profite de son emploi du temps étudiant et on y va pendant les heures « creuses ». Dans le lot, tu n’oublieras de penser un peu à toi et établir ta liste de Noël pour éviter de te retrouver avec une vieille bougie ou une tasse du groupe que tu écoutais quand tu avais cinq ans de moins.

Voilà ce qu’il t’attend. Alors prends ton courage à deux mains, et profites des heures de queue pour relire tes fiches de révisions.

Que tu ais réussi ta mission ou non, il est venu le moment fatal. Alors on ne sait pas si tu auras droit à la double dose, réveillon et vingt-cinq décembre, des deux côtés de la famille, dans la famille de l’élu (actuel) de ton cœur mais on sait que ça peut être très pénible. Ça commence avec le bonjour à toute la famille, les questions inquisitrices auxquelles tu n’as pas envie de répondre, les cousins trop petits qui hurlent pour pouvoir ouvrir leurs cadeaux et l’oncle qui refuse d’en offrir parce que vous êtes trop grands. Il y a le repas interminable de plats délicieux que tu vas engloutir avant de regretter le lendemain matin quand tu ne rentreras plus dans la tenue que tu avais prévu pour le jour de l’an. Il y a le grand oncle un peu raciste, la grande tante qui s’endort à moitié et l’oncle carrément bourré. Tu devras supporter le débat politique, ta tante qui va vomir prétextant une huître pas fraîche alors que tout le monde l’a vu s’enfiler la moitié du magnum de champagne, et ton cousin qui ouvre ses cadeaux en les semant un peu partout. L’ouverture des cadeaux justement où tu dois faire semblant d’adorer le bouquin sur la pêche dans la Manche offert par ton grand-père parce que tu as passé un an en Irlande, ou comparer la somme de ton enveloppe avec tes cousins pour savoir s’il y a des préférences familiales.

Tu n’as plus la chance de pouvoir t’échapper de table pour aller tester tes cadeaux. Alors la Meute va t’aider à survivre. Sauf si tu as une famille coincée, tu devrais avoir le droit de boire, alors vas-y, bois pour oublier. Essaye de choisir ta place de manière stratégique, près des gens de ton âge ou alors à côté de la grande tante qui s’endort, au moins elle te laissera tranquille. Essaye aussi de savoir où la délicieuse dinde sera posée : si tu veux le blanc, il faut se battre. Et sache que si tu décides de t’installer à la table des petits pour les surveiller, tu pourras instaurer une dictature en leur révélant que le Père Noël n’existe pas et leur piquer leur bouffe quand ils seront trop occupés à pleurer – et choper quelques cadeaux sympas au passage. On te propose aussi d’aider en cuisine : tu peux prétexter l’esprit de Noël mais surtout subtiliser le petit morceau de foie gras qui tombe quand tu le découpes. Si tu dois assister à la messe de Noël, on pense fort à toi. Il paraît que prétexter avoir ses règles peut marcher mais on ne peut rien garantir. Profite quand même un peu, ça n’arrive qu’une fois dans l’année, et surtout avec autant d’alcool au goût de gratuit (sauf si c’est toi qui organise).

4185781866_ac38a4b6c1.jpg
Oui tu auras droit à la fameuse photo de famille gênante, qui sera imprimée en grand pour le noël prochain des grands parents, et qui sera évidemment accroché dans le salon.

Cet article, c’est un peu notre cadeau de Noël pour vous, et on se dit à l’année prochaine.

Bisous.

A un de ces quatre.

La Meute.