La meute, la nuit, les hommes.

Bonne résolution de La Meute pour cette année 2018 (oui on sait qu’on avait pas de bonne résolution dans le dernier quatre de la Meute mais il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis): s’entourer d’hommes. La Meute se libère et décide de vivre sa vie comme elle l’entend et là où elle se sent bien, à savoir dans les établissements LGBTQ.

Tout commence il y a quelques mois. Après quelques verres et une fermeture de bar imminente, un ami gay nous embarque pour notre première expérience dans un bar gay lyonnais sur les bords de Saône pour prolonger la soirée. Dès le départ, il y a comme cette petite excitation, cette curiosité de découvrir une communauté qui fait la fête sans se prendre la tête mais également de l’admiration. Il y a aussi la peur de ne pas être à sa place, de ne pas être les bienvenues ou d’être rejetées. Oui mais voilà la beauté de ce milieu, ici personne n’est rejeté et tout le monde est le bienvenue, qui que vous soyez et tant que vous laissez vos préjugés à la porte d’entrée (et pourquoi pas s’en débarrasser pour toujours en repartant d’ailleurs ?).

yvh.jpg
Vous allez faire des rencontres totalement FABUUUULOUUUUS !

Si La Meute est constituée de quatre femmes, nous étions accompagnées de deux hommes dont un hétéro lors de notre première expérience. Alors non, il ne s’est pas fait attaqué par des bêtes sauvages, tripoté par des personnes sans retenue ni vécu ce qui est le lot de beaucoup de filles dans les boîtes hétéros. Oui, il s’est fait dragué et oui il a passé une excellente soirée. Et ce fut tous notre cas: musique sympathique et cocktails à des prix raisonnables, rencontres charmantes et discussions enrichissantes. Il y a comme une atmosphère de liberté ou la règle est de s’amuser dans le respect et la bonne humeur.

 

Enchantées par cette première expérience, nous retournons quelques semaines plus tard dans un autre établissement. Plus petit et avec une clientèle plus régulière et fidèle, nous nous installons en terrasse lors d’une soirée à thèmes. Très vite, nous sommes la curiosité de la soirée et non pas le contraire, seules femmes au milieu d’homosexuels curieux de connaître la raison de notre présence sans y être opposés. Venues pour voir un ami, nous passons la meilleure soirée depuis un très long moment. Certes, c’est parce que nous sommes entre amies, mais c’est aussi et surtout parce que nous sommes dans la possibilité de passer une soirée sans se faire lourdement accoster et devoir sans cesse protéger ses amies des hommes qui aiment ‘importuner’ et plus.

 

Nous rions, échangeons, rencontrons des personnes d’âges et d’origines différentes. Nous échangeons des blagues avec des inconnus et nous laissons embarquer par un couple gay dans une des boites homosexuelles du centre-ville. La mixité est impressionnante et encore une fois le mot d’ordre est liberté. Nous nous faisons offrir un verre sans la moindre arrière pensée et essayons de nous frayer un chemin sur la piste de danse. Seule ombre au tableau, ce mec qui regarde beaucoup trop nos décolletés pour être homo. Encore une fois, il suffit de discuter avec deux ou trois personnes autour de nous pour nous rassurer et nous sentir protégées. Personne ne te jugera si tu embrasses 10 individus différents dans la soirée mais tu as parfaitement le droit de simplement te déhancher.

vgjh
Nous en rentrant.

Depuis, nous avons eu la chance de découvrir d’autres établissements où l’accueil aura toujours été aussi agréable. Certaines de nos soirées auront été animées par des discussions bouleversantes avec des réfugiées venues en France fuir l’homophobie soutenue par l’Etat dans leur pays et nous aurons ri aux larmes en racontant nos aventures amoureuses à des inconnus. Au milieu de ce quartier, nous avons également eu la chance d’aller dans l’unique bar lesbien de la ville, et l’ambiance y est tout aussi chaleureuse. Que vous soyez lesbienne ou pas, ici les femmes sont à l’honneur et il ne vous arrivera rien. Etre entourée d’homme n’est pas nécessaire pour passer une bonne soirée.

 

Alors pour La Meute, l’année 2018 se fera entourée par ces hommes qui nous ont trouvés belles, qui nous ont payé des verres et qui nous ont fait promettre de nous revoir sans jamais nous mettre mal à l’aise. Parce qu’il est de plus en plus difficile de sortir et de boire un verre tout en s’habillant aussi peu que cela nous plait et en bougeant aussi sensuellement que notre corps nous le permet sans se faire insulter et embêter par nos amis femmes ou hommes, et parce que nous avons envie de faire ce que nous voulons, c’est avec ces hommes que nous voulons passer de merveilleuses soirées.

 

A un de ces quatre,

Bisous,

La Meute