EnjoyPhoenix: Rencontre avec Marie Lopez et ses 3 millions d’abonnés

Le 15 décembre 2017, Marie Lopez, aussi connue sous le pseudonyme d’EnjoyPhoenix organise une soirée privée avec quelques abonnés tirés au sort pour fêter les trois millions d’abonnés sur sa chaîne principale. Cette soirée a lieu dans des locaux de co-working, non loin du campus des Berges et les 100 invités ont été tirés au sort, remplissant la seule condition d’être majeurs. Sans préjugés et curieuse de découvrir cet univers, j’ai passé la soirée entourée de Marie Lopez et de ses abonnés.

IMG_0578
Saurez-vous retrouver Marie au milieu de ses abonnés ?

La soirée commence à 20h après une vérification de l’identité des invités et de leur âge. Une certaine effervescence se fait sentir dans le plus grand des calmes cependant. Du fait de l’âge des convives, une certaine maturité se dégage au sein de l’assemblée. Certains sont fans depuis des années, d’autres ont même amenés un petit quelque chose pour Marie mais pas la peine de s’imaginer des petites filles qui pleurent à chaudes larmes à quelques minutes de rencontrer leur idole. Une fois passé les portes, de grands ballons en l’honneur de la soirée décorent cet espace très sympathique. D’un côté, des stands pour se faire épiler les sourcils ou vernir les ongles gratuitement (et les chaises ne seront jamais vides pendant la soirée), de l’autre un grand buffet et un bar ainsi qu’un atelier de décoration de biscuit tout cela en partenariat avec des services locaux ou de marques plus connues. Une petite musique d’ambiance et surtout, Marie au milieu de ses convives.

Marie est une jeune youtubeuse et autrice de 22 ans et pour beaucoup elle est surtout youtubeuse beauté, ancienne candidate de Danse avec les Stars et connue pour ses fails tel que le masque à la cannelle et autre gateaux carbonisés. Mais devant nous se tient une jeune femme dans la moyenne d’âge des invités, très maquillée certes (et elle le reconnaitra elle-même) mais qui se prête au jeu des selfies et fait la causette avec ses invités sans aucun problème. Les caméras de ses amis youtubeurs ou celles qui serviront à monter une vidéo en souvenir de cette soirée sont présentes mais pas écrasantes. Certains invités sont très heureux de penser que peut-être ils pourront être aperçus sur la chaîne qu’ils suivent assidûment. Si ses amis et certains membres de sa famille sont présents, ils restent en retrait et les abonnés semblent assez matures et respectueux pour ne pas les déranger, ce qui semble aider Marie à parler avec aisance avec ses invités. Si elle prend beaucoup de photos et réponds aux question d’avantage qu’elle n’en pose (et c’est plutôt logique), elle est très à l’aise et agréable. Ce soir là, personne ne repartira sans une chance d’avoir eu une photo avec elle et l’événement se terminera par une FAQ afin que tout le monde puisse l’entendre et poser des questions.

IMG_0581
FAQ conviviale avec les invités

Après avoir tourné autour du buffet pendant un temps, échangé avec quelques invités et écouté Marie échanger, je décide de me lancer. Ayant dans l’idée d’écrire un article pour notre merveilleux journal, je décide de lui poser des questions sur ses études. Marie était inscrite à Lyon 2 en licence Lettres Modernes – LEA en 2013-2014 mais a préféré mettre fin à son parcours universitaire avant la fin du premier semestre. Je lui demande si elle ne regrette pas son choix et si ne pas avoir fait d’études ne lui manque pas. Sa réponse est à l’image de l’impression que cette soirée m’aura donné, sincère et professionnelle. Evidemment elle aurait aimé continuer ses études mais semblerait-il que les jeunes étudiants de L1 n’aient pas été très tendres avec elle et cette période coïncidait avec le début d’un succès plus conséquent. Marie Lopez garde la tête sur les épaules et si elle ne se vente pas pour éviter d’éventuels reproches, elle n’aura pas perdu son temps ces dernières années pour faire valider des diplômes dans le marketing et autres. Si elle refuse de retourner sur le campus de Bron un jour (et on ne peut que la comprendre), elle aimerait pourtant reprendre ses études éventuellement.

N’étant pas une spécialiste de son travail même si regardant occasionnellement certaines de ses vidéos, je connaissais surtout Marie par l’image retransmisse d’elle dans les médias. Celle d’une fille pas très intelligente, profitant de la crédulité des personnes regardant ses vidéos et dont le travail n’en serait pas un. Ma seconde question se porte alors sur sa relation avec les médias et les réseaux sociaux où l’acharnement contre elle semble être le maître mot. Je ne serais pas la seule à lui demander comment il est possible de gérer cela et quelque chose commence à se révéler à mes yeux. Celle qui s’échappait sur YouTube pour fuir le harcèlement dans elle était victime en privé s’est retrouvée face à un cyber harcèlement d’une ampleur incroyable. Pourtant elle ne perd pas le sourire. Oui c’est dur mais elle relativise. Marie a décidé d’être plus prudente et de limiter son utilisation de Twitter, sans doute le réseau social le plus virulent. Nombreux sont ceux qui critiquent l’image qu’ils perçoivent d’elle mais peu la connaisse pour ce qu’elle est réellement.

Marie Lopez est devenue un personnage public et même si elle se montre très ouverte avec ses invités il est vrai qu’elle semble aussi un peu sur la réserve, elle semble avoir apprit de ses erreurs. Lors de la FAQ, beaucoup auraient été surpris de voir que le maquillage n’a été évoqué qu’une seule fois et que la discussion fut variée et plaisante. Entourée de son équipe elle évoque ses envies professionnelles aussi bien que ses goûts personnels sans jamais rentré dans le trop intime. La discussion devient d’autant plus intéressante lorsque Marie évoque l’avenir de son métier. Tout d’abord il y a ce qu’il en est actuellement. Elle reconnaît devoir s’adresser à un public qui n’est pas forcément celui qu’elle aimerait viser. Elle s’étonne de voir des petites filles d’une dizaine d’année représenter la moitié de ses visionnages mais préfère s’adapter en partie à elles plutôt que de changer radicalement et de risquer une grande partie de ses vues, mais ce choix (comme les autres) elle l’assume.

IMG_0571
Malgré la bonne ambiance il ne faut pas oublier la petite touche marketing

D’ailleurs, elle assume également d’être une image de marque. Sa marque c’est elle et si elle possède un véritable enthousiasme pour son travail elle semble également être une pro du marketing. Si YouTube reste son activité principale, ce n’est que le centre d’un travail englobant bien plus de choses (publication de livres, partenariats avec des marques, participations a des émissions sur le net où à la télévision). Et c’est pour cette raison qu’elle ne peut pas faire n’importe quoi, n’importe quand. Entourée de personnes de son âge, elle semble plus à l’aise, verre de champagne à la main. Mais elle n’oublie pas son travail. Il peut être décrit de plusieurs façons, youtubeuse, influenceuse ou que sais-je mais c’est avant tout devenu un travail et même si elle met un point d’orgue à y prendre du plaisir (comme nous espérons tous dans nos futurs emplois) elle a aussi décidé de savoir faire la différence entre professionnel et personnel.

Vous pouvez être fan d’EnjoyPhoenix ou pas, apprécier son travail ou non, estimer qu’il en est un ou qu’il s’agisse d’un loisir mais derrière le travail il y a une personne qu’il serait bien trop facile de juger sans connaître. Entre sincérité et professionnalisme, tous les invités seront repartis avec le sourire (et un petit sac de goodies). J’aurais même demander à la star de l’événement si cela la dérangeait de savoir qu’un article serait écrit sur cette soirée, cette dernière me donna son approbation, riant même en apprenant le nom de notre fabuleux journal. Alors Marie si tu passes par là, fais ce qu’il te plait et fuck les rageux !

28313228_10211358404944528_37639828_n
L’autrice de l’article (ou presque) et Marie