Agatha Christie : qui se cache derrière la Reine du Crime ?

L’incroyable romancière Agatha Christie est bien évidemment connue pour ses nombreuses et mystérieuses énigmes à rebondissements, ainsi que pour ses personnages emblématiques comme les détectives Hercule Poirot et Miss Marple. Mais qui était réellement cette femme, qui a publié plus d’une centaine d’œuvres et que l’on considère comme l’auteure la plus traduite au monde ?

Si je vous dis Le Crime de l’Orient Express, Mort sur le Nil ou encore Les 10 petits nègres, vous me répondez: Agatha Christie bien sûr ! Et si après cela vous imaginez une mamie qui a alterné entre le tricot et la machine à écrire toute sa vie, vous avez tout faux. Retour sur les moments forts qui ont marqué l’existence de la Reine du Crime, et qui ont sans aucun doute influencé ses intrigues les plus fascinantes.

Agatha Christie (née Agatha Mary Clarissa Miller) a vu le jour au mois de septembre 1890, au Royaume-Unis. Grâce à sa sœur, elle découvre très tôt Sherlock Holmes et Arsène Lupin. Elle rencontre son mari, le lieutenant Archibald Christie, en 1912 et l’épouse deux ans plus tard. En 1919, Agatha Christie donne naissance à leur fille, Rosalind. Pendant son temps libre, elle ne cesse d’écrire. Alors que son mari rencontre des difficultés financières après la guerre, Agatha tente de vendre ses histoires et trouve un éditeur en 1920 pour publier La Mystérieuse Affaire de Styles. Hercule Poirot est né.

1922. L’année de ses 32 ans, Agatha Christie part faire le tour du monde avec son mari. Ce dernier a été engagé pour le compte de l’Empire britannique afin de promouvoir l’exposition Universelle de Londres (1924). C’est lors de ce périple que le couple pratique le surf, notamment en Afrique du Sud et à Hawaii. Agatha Christie est ainsi considérée comme l’une des pionnières du surf, et même comme la première surfeuse d’Angleterre (#BADASS).

En 1926, Agatha Christie, âgée de 36 ans, perd sa mère. Cette terrible nouvelle ne fait qu’accentuer son chagrin causé par l’échec de son mariage avec le lieutenant Christie. C’est alors qu’Agatha, en pleine tourmente, disparaît subitement sans un mot, laissant ainsi sa fille de 7 ans derrière elle. Les journaux s’emparent de l’affaire et parlent d’un coup de publicité pour promouvoir son prochain roman. Elle sera retrouvée 12 jours plus tard, dans un hôtel, sous le nom de famille de la maîtresse de son mari, Mrs Neele… Une histoire qui semble tout droit sortir d’une de ses énigmes. Agatha Christie prétendra ne se souvenir de rien et n’évoqua plus jamais l’histoire.

1928 marque l’année du divorce entre Agatha et Archibald Christie.

En 1930, Agatha Christie se remarie avec l’archéologue Sir Max Mallowan, de 15 ans son cadet. Avec lui, elle découvrira l’archéologie et deviendra son assistante, l’accompagnant dans tous ses travaux à travers le Moyen-Orient. Une nouvelle passion pour Agatha qui s’inspirera de ses aventures pour certains de ses romans.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Agatha Christie travaille en tant que préparatrice dans une pharmacie. Cette expérience lui permettra d’améliorer considérablement ses connaissances en matière de poisons et de drogues. Un peu creepy, mais bon on ne devient pas la reine du crime sans pratiquer !

En l’honneur des 80 ans de la reine Mary de Teck, Agatha Christie écrit une pièce radiophonique en 1952. Elle sera alors adaptée pour le théâtre sous le titre de La Souricière (The Mouse Trap) et remporta un succès fulgurant. La pièce est jouée sans interruption depuis le 25 mars 1974 au St Martin’s Theatre, ce qui fait d’elle la pièce la plus jouée consécutivement au monde ! La légende populaire dit que lorsque l’on se rend en taxi au St Martin’s pour voir cette pièce et que l’on ne donne pas de pourboire au conducteur, ce dernier vous révèle le nom du meurtrier (vous êtes prévenus).

Le 12 janvier 1976, à l’âge de 85 ans, la romancière s’éteint dans sa résidence. Avec 2 milliards de livres vendus, sa fortune, aujourd’hui gérée pour son arrière-petit fils, reste inestimable.

Voyages, mariages, divorce, infirmière pendant la guerre, archéologue avec son second mari, surfeuse et écrivaine, Agatha Christie était une femme extrêmement indépendante pour son époque. Intrépide, sa soif de découverte et de liberté aura façonné son esprit romanesque, pour le plus grand plaisir des lecteurs du monde entier.