Devenez l’intello de votre groupe de pote en découvrant les nouveaux mots du Dico !

 

Soyons honnêtes, il est toujours très plaisant, lors d’une discussion philosophique aminée par les doux effets d’une bonne bière , d’employer des mots savants et inconnus de tous. Certains de vos locuteurs, vous regarderont avec des petits yeux d’amour tandis que d’autres, utiliseront le fameux « c’est pas faux » de Karadoc pour dissimuler leur ignorance. Préparez vos cahiers et vos stylos, c’est l’heure de la leçon de vocabulaire !

Le spécisme

Te souviens-tu de cette douce nuit d’été où Bradley Cooper envahissait tes rêves, où ton sommeil paisible et réparateur fut interrompu par le « Zzzz » d’un satané moustique ? Ton réveil fut accompagné d’une terrible envie de meurtre et tu voulais venger ton corps déjà rempli de 17 boutons rouges et démangeants. Alors, c’est armé de ta super pantoufle licorne que tu décides d’abattre ce moustique, laissant pour preuve de ton crime une jolie traînée de sang.

Cet exemple démontre plus ou moins correctement ce qu’est le spécisme. En effet, il est fort possible que vous ayez récemment entendu ce mot, que vous avez acquiescé de la tête pour faire semblant d’avoir compris et que vous avez proposé à l’assemblée un bon McDo afin d’éviter le sujet. Mais rassurez-vous: si vous n’avez absolument aucune idée de ce que cela peut bien être, c’est normal, le mot « spécisme » est rentré dans le Petit Robert en 2017, alors pas de panique, on va tout vous expliquer.

Le spécisme correspond à une vision de la vie hiérarchique entre les espèces animales qui place l’Homme en son sommet. Ce débat revient souvent, notamment dans l’engagement vegan, où ce mot reste au centre de nombreux litiges.  La maltraitance et l’expérimentation animale poussent les anti-spécistes (c’est-à-dire ceux qui sont contre cette hiérarchie) à abolir la distinction morale qui est faite entre l’Homme et l’animal, revendiquant une égalité entre les espèces.

Vous connaissez maintenant les arcanes de ce mot, à vous désormais de vous lancer dans le débat !

 

Hackathon

Celui-ci est l’un de mes préférés puisqu’il n’est que très peu connu.  En effet, seulement très peu de personnes s’intéressent aux pratiques culturelles des thons… Et de leur fameuse danse le « hacka »…
Je vous l’accorde, ceci était une blague de très mauvais goût.

giphy1

Plus sérieusement, le mot « hackathon » est un mot-valise entre le mot « hack » et « marathon ». Bien évidemment, vous aurez compris qu’il s’agit d’un mot du domaine informatique qui renvoie à un rassemblement de développeurs s’affrontant en équipe sur la création et le développement d’un projet. Par ailleurs, cette compétition se déroule durant deux jours, d’où le nom « marathon ». Cette méthode se démocratise de plus en plus et permet de développer la coopération, l’économie du partage et d’enrichir la production en mettant à l’œuvre les différentes créativités des membres de l’équipe.

Regrettez tous maintenant de vous être moqué de ces élèves toujours fourrés au CDI, passionnés par l’informatique et obsédés par les ordinateurs, car ils créent aujourd’hui le monde de demain !

Bisseur

Ce mot nous vient tout droit de nos amis les belges mais ne tournez pas déjà les talons, beaucoup d’étudiants sont concernés par ce terme ! En effet, il vous permettra, lorsque votre mamie vous demande « alors cette année,  que fais-tu ? » de ne pas avoir à lui expliquer qu’à cause des énormes cuites prises la veille des examens, tu as retapé ton année, mais tu pourras te déclarer comme étant un « bisseur ». Ce terme désigne donc, tu l’auras compris, non pas un gros buveur, mais plus globalement un étudiant qui redouble son année.

Malin ces belges !

Chouille

giphy

Beaucoup moins glamour, je te l’accorde, le mot « chouille » est dérivé du mot « chouiller ». Elégant et distingué dans sa prononciation, il l’est d’autant plus dans son sens. Ce terme désigne la fête, la grosse teuf’ où l’alcool coule à flots et la drogue à foison.

Bien évidemment, au vue du mot précédent, je n’ai qu’émis ici une cause et son effet ! Et puis d’un autre côté, vous me direz, s’il est entré dans le dictionnaire, c’est bien pour être prononcé, alors : « A la chouille ! ».

Patouner

Il est évident que cette liste dérive vers les pires termes entrés dans la merveilleuse langue qu’est le français mais nous nous devons de rester informés. Ainsi, « patouner » est un mélange entre « patiner » avec un accent ch’ti et le mot « papounet » prononcé par un enfant de 2 ans. Et pourtant sa signification est attendrissante puisque patouner signifie embrasser, faire la bise à: on ne peut que diffuser ce joli terme !

Alors allez-y, patounez autour de vous et prônez la paix en patounant toujours un peu plus !