« … Someone still loves you! »

Mercredi 31 octobre, alors que les rues pullulaient de sorciers, vampires, démons et fantômes, je suis allée chercher les frissons et la magie dans les salles obscures. Sans grande originalité, et assez instinctivement, mon choix s’est dirigé sur Bohemian Rhapsody, le biopic dédié à Freddie Mercury et au groupe Queen.

Ce film m’a rappelé 3 choses. Tout d’abord, mon amour pour Queen, ensuite ma fascination pour Freddie Mercury et enfin, que la moustache ça ne va pas à tout le monde. Ce fut alors comme une évidence: il fallait que j’écrive dessus (sur Freddie et Queen, pas sur comment porter la moustache hein) ! Surtout pas pour vous dire d’aller voir ou pas le film, mais pour rendre un hommage à Freddie Fucking Mercury et au groupe légendaire qu’est Queen.

Freddie, The Queen’s voice.

« Il n’y a de la place que pour une seule drama Queen dans ce groupe, et c’est moi ! ». Cet extrait tiré de Bohemian Rhapsody, illustre à merveille la personnalité excentrique de Mr Mercury.

Farrokh Bulsara, de son vrai nom, est né en 1946. Enfant, le principal de son école suggère à ses parents qu’il devrait prendre des cours de musique. C’est à ce moment qu’il apprend le piano. Par la suite, il intègre un groupe de rock au lycée, « The Hectics ». Il entreprend ensuite des études supérieures dans le graphisme.

C’est en 1970 que Freddie Mercury rejoint un groupe du nom de « Smile », avec le guitariste Brian May et le batteur Roger Taylor. Ils changent de nom la même année et Queen fut. Le bassiste John Deacon se greffe au trio 1 an plus tard, en 1971. Les aventures et innovations musicales s’enchaînent. Queen va là où personne n’ose et s’adresse à ceux qui n’appartiennent à aucune case.

Ultra charismatique, show man dans l’âme, Freddie Mercury c’est avant tout une sacrée voix. Et par sacrée, je veux dire incroyable. Même les scientifiques se sont penchés sur la question. Ils ont publié un article dans la revue « Logopedics Phoniatrics Vocology », précisant que Freddie était en réalité baryton et non pas ténor, tout en indiquant qu’il avait une vibration des cordes vocales largement supérieur à la moyenne.

Ah oui, et aussi Freddie Mercury est la seule personne sur terre qui a été autorisée à porter un marcel, et qui a eu la classe avec.

Freddie – Les griffes du rock.

mw245973

Il m’était inconcevable d’écrire cet article sur Freddie Mercury sans mentionner son inconditionnel amour pour les chats. Il en avait une dizaine à qui il voulait sans cesse parler au téléphone lors de ses tournées. Il possédait également de nombreux tableaux et photos de ses chats, pour qui il a même composé une chanson (« Delilah »), témoignant de son amour. On peut d’ailleurs très distinctement entendre des miaulements de chats reproduits à la guitare (un peu chelou d’accord, mais quand on aime…).

Que dit votre signe astrologique sur vous ?

queen-logo

C’est Freddie Mercury lui-même qui est à l’origine du logo du groupe. En effet, il a étudié le graphisme avant de former Queen. Mais alors que se cache-t-il derrière ce « Q » déguisé ? On y retrouve tout simplement les signes astrologiques de tous les membres de groupe : un crabe pour Brian May qui est cancer, 2 lions pour Roger Taylor et John Deacon qui sont lions (forcément) et enfin, les 2 petites fées sont pour Freddie Mercury qui était vierge.

Le film, ça donne quoi ?

Comme je vous le disais plus haut, cet article n’est pas là pour vous dire d’aller voir ou non le film. Les critiques ne sont pas très élogieuses, certains parlent de glorification, d’autres dénoncent le manque d’éléments concernant l’homosexualité de Freddie et sa maladie. Néanmoins, Rami Malek reçoit de bonnes critiques pour son interprétation.

Que dire de Bohemian Rhapsody donc, car on peut en parler quand même non ?

SharedImage-83983

Déjà, il faut le dire, c’est une superproduction hollywoodienne, avec tout ce que cela implique : un business colossal, des coproducteurs qui détiennent l’intégralité des droits musicaux, un questionnement légitime sur l’exactitude des faits etc.

Au niveau du staff, il y a eu beaucoup de rebondissements, pour ne pas évoquer une production presque chaotique d’un projet qui date de 2010. En effet, à l’origine, Sacha Boron Cohen, l’interprète de Borat, devait jouer le rôle de Freddie Mercury. La ressemblance entre les 2 hommes est frappante. Malheureusement, pour des raisons liées notamment à l’exploitation de la sexualité de Freddie Mercury dans le film, l’acteur quitte le projet en 2013. Ben Whishaw, notamment connu pour son rôle de Jean-Baptiste Grenouille dans Le Parfum, est alors pressenti. Mais là encore, cela ne se fait pas. C’est alors que le nom de Rami Malek commence à fuiter. Surprise, c’est celui des 3 qui ressemble le moins à Freddie Mercury qui décroche au final le rôle. La réalisation du film a elle aussi connu quelques complications. Bryan Singer, aux commandes du projet, est renvoyé suite à ses absences répétées sur le tournage. Absences liées à des problèmes familiaux. C’est alors Dexter Fletcher qui terminera le tournage en 16 jours.

En ce qui concerne le reste du casting, je le trouve absolument superbe ! Les acteurs qui jouent les rôles des 3 autres membres de Queen ont été choisis à la perfection ! Ils habitent leurs personnages et les ressemblances sont absolument époustouflantes. Au passage, bravo aux costumiers et maquilleurs, à qui l’on doit le réalisme des scènes.

Pour en finir sur le film, moi je l’ai aimé. J’ai appris beaucoup de choses sur l’histoire de Queen, j’ai ri aux frasques du groupe, j’ai frissonné en entendant le public chanter en cœur et j’ai été émue par la solitude extrême de Freddie Mercury.

« Bohemian Rhapsody », ça veut dire quoi en fait ?

« Bohemian Rhapsody » c’est le titre du biopic, mais également le nom d’une chanson du groupe présente sur l’album « A Night at the Opera », écrite par Freddie Mercury et sorti en 1975. La particularité de cette chanson ? Elle utilise un style opéra-rock, et dure 5 minutes et 55 secondes, un format très novateur pour l’époque, où les chansons ne dépassaient pas les 3 minutes de diffusion autorisées à la radio.

Mais sinon, ça veut dire quoi ? Dans le film, Rami Malek, l’acteur qui joue le rôle de Freddie Mercury, traduit très brièvement le terme en « poème épique ». Cette définition fait référence à l’Antiquité grecque, pendant laquelle des chanteurs itinérants appelés des rhapsodes, se déplaçaient de villes en villes afin de réciter des poèmes.

En ce qui concerne les interprétations sur les paroles de la chanson, elles sont très nombreuses. Certains pensent qu’elles ne veulent absolument rien dire, et d’autres au contraire qu’il y a une signification cachée, que seul Freddie Mercury pourrait expliquer. Mais au final, c’est magnifique qu’une chanson dont personne ne saisit le sens exact soit chantée et adorée dans le monde entier ! Un peu comme « Dragostea din tei » d’O-zone, non ?

Parlons un peu de Rami Malek.

Rami Malek, c’est un acteur égyptien, surtout connu du grand public pour son rôle dans la série Mr. Robot. Comme nous le disions, Rami Malek ne ressemble pas du tout à Freddie Mercury. Malgré cela, il est convaincant. Je ne saurais dire si c’est l’œil du spectateur qui s’habitue ou bien l’acteur qui joue tellement bien, mais lors de certaines scènes (notamment lors du Live AID), la ressemblance est troublante. On peut ainsi souligner le travail de l’acteur qui réussit, en partant de très très loin quand même, à faire revivre Freddie Mercury et cela passe par sa posture, ses manières et surtout le jeu de sa bouche, si reconnaissable.

ODhiZTkxMjhiZCMvUlVvWmdCMEhPNktodzlPWlh2bFU0ellMYTVFPS84M3gwOjExMjh4NTg3LzgwMHg0NTAvZmlsdGVyczpmb3JtYXQoanBlZyk6cXVhbGl0eSg4MCkvaHR0cHM6Ly9zMy5hbWF6b25hd3MuY29tL3BvbGljeW1pYy1pbWFnZXMvMm

Et le Rock dans tout ça ?

Pour le coup, le(s) réalisateur(s) n’ont pas trop eu à se casser la tête, Queen avait fait tout le boulot 48 ans auparavant. La B.O est bien sûr géniale. Alors que dire de plus ?

Freddie Mercury était un show man exceptionnel, multipliant les prestations incroyables et les tenues atypiques. Une prestance et un charisme fou, une voix magnifique, il a vécu pour la scène, pour le public et pour Queen. Il est devenu une icône du Rock.

Someone still loves you, Freddie. Et ce quelqu’un, c’est le monde entier.