Comment devenir riche grâce à la fanfiction

En tant qu’étudiant, on vous a peut-être promis un avenir radieux pavé de CDI enrichissants, de postes aussi prestigieux que lucratifs, tout auréolés que vous serez par l’obtention de votre diplôme. Mais ne nous voilons pas la face. L’étudiant est une petite créature lucide: personne ne se fait d’illusion, on finira tous dans un carton. Mais pas de panique, la Giclée vous a déniché LE bon plan pour obtenir richesse et gloire : la fanfiction.

Mais d’abord, la fanfiction, kesskecé ?

Une fiction écrite par un fan. Tu t’y attendais pas, hein Gérard ? Mais soyons plus précis pour ne pas perdre la moitié du lectorat et puisque la Giclée est avant tout un journal d’investigation, faisons un peu d’histoire, avec cette citation éclairante trouvée sur cette page :

« A l’origine, les termes fanfiction et fanzine désignent de la fiction ORIGINALE écrite par des fans de science fiction et publiées dans des magazines amateurs, distribués lors des conventions de SF. Les fanzines étaient eux-même élaborés sur le modèle des « anthologies », recueils de nouvelles de science-fiction amateure. Ce sont dans ces anthologies que les grands noms de la SF (I. Asimov par exemple) ont été publiés en premier lieu. Les fanzines rassemblaient des nouvelles qui n’avait pas le niveau semi-professionnel de ces anthologies. Peu à peu, certains ont accueilli des récits de fanfiction (notamment sur Star Trek) »

La définition a donc évolué. Aujourd’hui, pour faire simple, une fanfiction, c’est un récit inventé par des fans qui reprend des éléments ou l’univers tout entier d’un livre, film, série, jeu etc.

Si vous n’aviez aucune idée de ce que ce truc pouvait bien vouloir signifier avant cet article, c’est probablement que vous avez passé votre adolescence à jouer à des jeux vidéos, regarder des séries où à sortir faire du foot, bref, à faire quelque chose de plus productif que d’écumer les forums à la recherche de la moindre info complémentaire sur Star Wars ou Eragon. Parce que lire ou écrire une fanfiction, c’est avant tout ça : chercher à retrouver un monde qui nous passionne. Qui n’a jamais rêvé de réécrire ou de prolonger les aventures de ses héros favoris ? Et puis, on ne va pas se mentir, c’est un bon moyen de laisser libre cours à ses fantasmes les plus fous. Dans le monde merveilleux de la fanfiction, un maître Yoda prof de philo ou un Gandalf vendant des churros n’est plus un fantasme, les couples improbables ou franchement gênants abondent (je garde encore des souvenirs émus de la lecture d’une scène très gênante impliquant un jeune Draco Malfoy et un centaure, ou d’une histoire d’amour passionnelle entre Emmanuel Macron et Manuel Valls). Bref, c’est un grand terrain de jeu où se cristallisent les inventions des fans les plus fervents.

Macron Valls
Crédits : mandaryne. On note le parti pris audacieux affirmant que Macron est de gauche.

« C’est bien beau tout ça » , me direz-vous, « mais je vois pas en quoi ça va me faire devenir beau, riche et célèbre tout ça. ». Pas d’inquiétude. Même si vous ne le remarquez pas, la fanfiction émerge peu à peu de la culture internet pour investir les médias. Le succès de Fifty Shades of Grey, à l’origine une fanfiction Twilight, le prouve bien. De même, on peut citer la saga After, fanfiction One Direction (sisi) ayant totalisé plus de 30 millions de lectures, poursuit son succès avec une série, et un film en 2019.

Voici donc quelques conseils pour écrire une fanfiction digne de ce nom :

1. Choisissez le bon fandom

Un fandom, dans le langage de la fanfiction, c’est tout bêtement l’univers avec lequel vous allez jouer. Il convient donc de le choisir judicieusement pour avoir un max de vues et être remarqué par les maisons d’éditions. Personne ne voudra lire vos fantasmes sur l’inspecteur Derrick et Joséphine ange Gardien, hormis peut-être votre pauvre grand-père qui de toute façon ne possède pas Internet. Si vous voulez régner sur le fanfiction game, privilégiez plutôt les grosses licences bien juteuses, comme Harry Potter, Twilight ou Naruto.

2. Inspirez-vous des romans Harlequin

Là, mamie Jeanine va être utile. Dépoussiérez-moi tous ces vieux exemplaires du type « Amour torride sur la plage, Nuit à Bali, ou que sais-je et imprégnez-vous de ces personnages profonds et à leurs relations complexes à base de « Je te déteste, Brad, alors dis-moi, pourquoi est-ce que je t’aime ? ». Comme dirait mon prof d’Histoire, une fanfiction sans romance, c’est comme une soupe sans moustache : ça n’a pas de goût.

Vos quatre évangiles à partir de maintenant.

3. Soyez créatifs

Si les histoires d’amour type roman Harlequin ne sont pas votre tasse de thé, ne vous inquiétez pas, tous les goûts sont permis: SF, Heroic Fantasy, poèmes à la gloire de vos personnages favoris… A noter que l’horreur, la SF se vendent bien. Et si vous n’avez vraiment plus d’idées, vous pourrez toujours reprendre un classique de la littérature et ajouter le sous-genre que vous préférez, à la suite d’Orgueil et Préjugés et Zombies, qui a d’ailleurs été adapté en film. Oui oui, Jane Austen est un vivier à fanfictions. Comme quoi rien n’est impossible. La parodie est aussi un genre très apprécié, et si vous êtes tendance à être méta, une fanfiction se moquant de la fanfiction peut être une piste intéressante.

Pride and Prejudice

Bon, j’avoue, je me moque, mais j’ai toujours aimé lire des fanfictions. Même si celle-ci est souvent dénigrée parce que jugée trop à l’eau de rose, simple exutoire de fangirls obsédées et prépubères, c’est avant tout un terrain de jeu fabuleux pour les écrivains en herbe, qui n’osent pas se lancer dans des textes 100 % personnels (ou pas d’ailleurs, beaucoup écrivent autre chose en parallèle), et qui ont parfois besoin de conseils, de relecteurs, d’expérimentation. La fanfiction permet de grandir, d’apporter un regard plus critique sur ce que l’on lit, de s’approprier véritablement une œuvre et, j’ose l’affirmer, faire gagner en profondeur l’œuvre originale même, elle permet d’y ajouter du sens, des questionnements, parfois même de la cohérence.

fanfiction cover

C’est le cas des « rational fanfictions » : c’est, pour reprendre une définition de TV trope « une fic qui fait un effort délibéré pour récompenser la réflexion du lecteur […]. Le scénario est conduit par les personnages ou des circonstances […], les héros pensent généralement clairement (de sorte que le lecteur puisse suivre son cheminement de pensée) et un lecteur intelligent peut déduire ce qui est caché ou ce qui va suivre. Très souvent, la fanfic est aussi destinée à enseigner des choses au lecteur à propos de la rationalité. Personnellement, je tire souvent une grande satisfaction à lire ce genre de fanfic, parce qu’elles m’apprennent pas mal de choses tout en restant fun. Harry Potter et les Méthodes de la rationalité nous montre ainsi un Harry biberonné à Donjons et Dragons et aux livres scientifiques, très malin pour son âge, qui aborde le monde magique d’un point de vue très critique. Le « Ta Gueule c’est Magique© » ne fonctionne plus ici. On peut aussi citer Pokemon : the Origin of Species, où le héros, Red, cherche non pas à être le meilleur dresseur, à se battre sans répit (maintenant vous avez le générique dans la tête; non non, ne me remerciez pas), mais à devenir une sorte de biologiste pokémon, et où sont intégrées de véritables expériences psychologiques et scientifiques.

Enfin bref, ça montre qu’on peut faire des choses très intelligentes et construites, et que la fanfiction ne se résume pas à de la sous-littérature pour les écrivains dilettantes en manque d’inspiration, quoiqu’en disent certains « vrais » auteurs, comme George R.R. Martin auteur du Trône de Fer, ou Robin Hood, auteure de l’Assassin Royal. Parce que oui, la fanfiction, c’est illégal (#thuglife). Certains auteurs, comme J.K. Rowling, ne voient pas d’inconvénient à la fanfiction, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. A vous de vous faire votre avis sur la question.

Quoiqu’il en soit, J’espère que cet article vous aura permis de vous initier au vaste monde de la fanfiction, et qui sait, provoquer des vocations (et comme on n’oublie pas d’où l’on vient, n’oubliez pas de lâcher un petit billet quand votre fanfic sera publiée, adaptée et nominée aux Oscars). N’hésitez pas à nous envoyez vos plus belles fanfictions concernant le doyen de votre université, les membres de la Giclée ou Gérard Collomb, on lira ça avec grand intérêt.