Lazuli – poème

Comme le zéphyr, frôler du doigt l’ivre prairie,

Les prés l’été, les champs de blé, la Voie Lactée,

Des nobles sommets aux abysses constellées,

Avant que la montre nous porte dans l’Oubli.

 

Comme le mistral, ébranler la toile lazulie,

Faire sauter le monde et l’univers défier

D’un morceau de papier, d’un sonnet gribouillé,

Dans l’attente étoilée du dernier éboulis.

 

Comme la bise, épouser la course de l’hirondelle,

Des froides fièvres hivernales et infidèles

Aux chauds foyers lunaires que nous aimions tant.

 

Contre les bourrasques de malheur éternel,

Ecrire, attendre et espérer l’osmose charnelle,

Notre immortelle fugue dans le Cosmos, hors du temps.

 

Si ça parle à ton âme de poète, retrouve + de textes du même auteur ici.

Si tu veux soumettre tes propres poèmes/nouvelles, rendez-vous sur lejournalquitache@hotmail.com.