Les Aventures de Sam Petit Chimiste #2 – Le Savon de Marseille

On commence pas vraiment avec un niveau débutant là, pardon… Mais ton nouvel amoureux, quand tu fais tout toi-même, c’est le savon de Marseille, alors autant en avoir sous la main.

Alors, encore une fois, tu peux l’acheter : ça ne coute pas très cher, chez Bulko ils le vendent à la coupe et il serait même mieux pour ton appart de ne pas le faire chez toi. Ici on manipule de la chimie lourde, vraiment LOURDE. Mais moi, j’aime quand ça fait boum, alors quand on m’a dit qu’il fallait manipuler de la soude caustique avec de l’eau, j’ai couru dans tous les sens en jappant. Mais je n’ai pas fait ça tout seul. Je suis rentré dans ma Chimie-Bergen natale pour pouvoir demander de l’aide à ma maman.

savon 2

C’est par un temps de grand froid que nous avons entrepris cette grande aventure. Et c’était beau ! Même si le froid a ralenti les réactions chimiques et que ça nous a donc pris plus de temps.

Encore une fois, la recette est trouvée sur Internet, mais pas telle quelle. Comme la plupart me paraissaient bizarres, j’en ai croisé plusieurs pour arriver à celle que je vais vous proposer ici.

Pour un savon de Marseille 72% olive, il vous faudra :

  • 72% d’huile d’Olive : 252g
  • 28% d’huile de Coco (ou Coprah, peut-être d’huile de Courge) : 98g
  • 48g de Soude Caustique (aussi appelé cristaux de Soude)
  • 112g d’eau déminéralisée (celle que tu mets dans ton fer à repasser)

Il faudra aussi que tu prépares tes ustensiles à l’avance, pour éviter de courir partout avec une mixture très agressive.

  • Un saladier en verre (pas trop plat et pas trop grand pour ces doses, mais assez haut pour que ça gicle pas partout)
  • Une balance précise (genius)
  • Un mixeur plongeant qui n’a pas tendance à surchauffer trop vite (ou un mélangeur de peinture, mais attention de ne pas réutiliser ça pour de l’alimentaire après)
  • Un grand moule en silicone ou en verre
  • Des vêtements (de préférence en coton) qui vous couvrent entièrement, gants masque et lunette de protection.

Alors on met sa blouse fétiche, on ne retrousse surtout pas ses manches et on y va !

savon 3

  1. Peser tous tes ingrédients tout de suite et mettre l’huile de coco à chauffer pour qu’elle soit bien liquide au moment de l’utiliser.

  2. Verser l’eau PUIS la soude dans le saladier. Si tu fais l’inverse, la soude va te gicler dessus et tu ne veux pas te brûler à la soude. Faire ça en extérieur et bien avec un masque parce que cela va libérer un gaz irritant et pas très bon à la santé. Ne pas ajouter la soude trop rapidement pour que le mélange ne chauffe pas trop. Il peut y avoir quelques éclaboussures tout de même, donc fais gaffe.

    brûlure chimique
    Je vous mets celle de Fight Club parce que c’est la moins dégueu que j’ai trouvé mais va jeter un œil sur Google Image pour t’apprendre à faire de la chimie en short sans gant…
  3. Commencer à mélanger avec le mixeur. Petit tip si tu peux : fixer ton saladier dans un grand seau avec du gravier, ça évite que le saladier se balade partout, et les éclaboussures tomberont dans le seau, ce sera donc plus facile à nettoyer.

  4. Ajouter l’huile d’olive petit à petit, puis l’huile de coco. ATTENTION ! ça peut gicler et c’est toujours aussi corrosif donc on fait ça doucement.

  5. Mélanger au mixeur jusqu’à obtenir ce qu’on appelle « la trace ». KESKECE ? C’est le moment où commence la saponification (quand le mélange devient du savon). Pour le reconnaître, c’est le moment où la texture s’épaissit. Il faudra s’arrêter quand elle sera à peine plus épaisse qu’une crème anglaise. Pour vérifier, il suffit de faire goutter ton mixeur sur le mélange. Cela prend entre 20 et 40 minutes.

    img_0016

  6. Verser la préparation dans le moule et laisser reposer entre 48h et 72h à température ambiante.

  7. Démouler le savon et le découper. Il est toujours très basique et ne doit pas s’utiliser tel quel.

  8. Laisser sécher à température ambiante dans un endroit sec et (de préférence) ventilé pendant 7 à 8 semaines.

Il est bien nécessaire de manier la mixture avec précaution et des gants car elle est extrêmement basique. Nous avons testé le Ph avec ma mère et il était entre 13 et 14 avant de le verser dans le moule. Pour te donner une idée, c’est le Ph de la soude caustique pure (13,10 exactement pour la soude).

Il est aussi bien important de laisser sécher le savon au moins 7 semaines, le processus de saponification est long et tant qu’il n’est pas terminé, le savon reste très très corrosif. Certaines personnes conseillent de tester l’avancée du savon avec le bout de la langue, ce qui n’est pas une bonne idée, ou à la limite au bout de huit semaines, si le savon te picote encore la langue, il faudra le laisser sécher encore un peu avant de l’utiliser.

Certaines recettes proposent d’ajouter de l’huile essentielle ou des épices pour masquer l’huile d’olive. Perso, je l’utilise pour faire d’autres recettes et l’odeur ne me dérange pas pour me laver le corps donc, si jamais : les épices s’ajoutent après les huiles et les huiles essentielles juste après le début de la trace (on mélange donc encore un peu après les avoir ajoutés).

Nous, nous avons utilisé un moule dur, c’était galère pour démouler, donc le moule en silicone semble être une meilleures idée.

Voilà, maintenant ma maman et moi attendons gentiment la fin du séchage de nos savons.

savon 4_0002

Bisous les petits Lavoisier, la prochaine fois, on fera du shampooing.